Sauna infrarouge ou sauna traditionnel ?

jeudi 18 octobre 2018

Sauna infrarouge.jpg

Le sauna trouve son origine dans les pays nordiques. Bien que venant du froid, cette pratique vieille de plus de 2000 ans s’est peu à peu répandue sous toutes les latitudes devenant pour certains un véritable « art de vivre ».

Les raisons de cet engouement sont multiples. On retiendra généralement la dimension conviviale du sauna, ainsi que ses bienfaits sur le corps, notamment en termes d’élimination des toxines.

Séduit par tous ces aspects mêlant bien-être et santé, vous envisagez de vous équiper de votre propre « bain finnois ». Toutefois, vous ne savez pas encore quelle alternative privilégier entre la variante traditionnelle et la technologie infrarouge des saunas modernes.

Enernat vous livre quelques éclaircissements pour vous accompagner dans votre choix.

Le sauna traditionnel : chaleur et humidité plus élevées

Le fonctionnement d’un sauna traditionnel va généralement reposer sur les éléments suivants :

    • Un poêle électrique ou à bois
    • Des pierres volcaniques
    • De la vapeur d’eau

Dans les faits, les pierres volcaniques et l’air ambiant sont réchauffés par le poêle, le thermomètre oscillant entre 80 et 100° Celsius. Le corps monte lui aussi en température, ce qui a pour résultante une importante sudation. Les pierres volcaniques sont en outre régulièrement arrosées d’eau. S’évaporant aussitôt, celle-ci contribue à l’instauration d’un fort taux d’humidité, généralement compris entre 10 et 25 %.

Le sauna infrarouge : efficace à des températures moindres

Évolution du sauna finlandais, le sauna à infrarouge serait d’origine nippone. Ici, point de poêle, de pierres volcaniques ou de vapeur d’eau.
Si d’aspect extérieur ce sauna est très semblable à son illustre ancêtre, il repose sur l’utilisation de radiateurs ou de plaques chauffantes, fonctionnant par rayonnement. Conséquence directe de cette méthode : ce n’est pas l’air ambiant qui est chauffé, mais bien les occupants du sauna.

On parle ici de températures plus modestes que dans une variante traditionnelle : de 30 à 65° Celsius. Mais qu’on ne s’y trompe pas : avec une chaleur sèche avoisinant 0 % d’humidité, le sauna infrarouge permet de transpirer plus vite à basse température.

Choisir entre le sauna traditionnel et le sauna infrarouge


Fondamentalement, les deux variantes présentent les mêmes avantages en termes de santé et de bien-être. Le sauna traditionnel sera apprécié pour sa dimension authentique, ainsi que pour les températures élevées qu’il propose aux puristes. Le sauna infrarouge pourra quant à lui être privilégié par les personnes vigilantes au niveau cardiaque ou respiratoire. De fait, avec ses températures moindres, on ne lui connaît pas de contre-indications dans le cadre d’une utilisation raisonnée. Enfin, le temps de chauffe moins long qu’offre le sauna infrarouge pourra convaincre les passionnés les plus impatients.

Envie d’en apprendre davantage ? À Condé-sur-Vire dans la Manche, Enernat est à l’écoute de toutes vos demandes. Évitez mauvaises surprises et sueurs froides en vous fiant à l’expertise d’un professionnel du bien-être.